Bienvenue

Précommande

Je dis non
dans la nuit de tes yeux

Les éditions du Passavant ont très envie de vous faire découvrir leur prochain livre, très attendu ! Ce livre paraîtra courant juin. Il s’agit d’un ouvrage à mi-chemin entre la poésie et l’art, entre l’art et la poésie où l’image sert le poème, le poème sert l’image dans un cercle ouvert à l’interprétation de chacun. À vous lecteurs, lectrices, de vous l’approprier !

Vanité rose
soumet le regard
défait la parole
lieu de discorde
ouvert aux vents verts de l’espoir

Mais qui est donc l’auteur.e ? Qui est donc l’artiste ?

Réponse
Ils se sont croisés en 1997 à un concert de rock en Normandie. Il se retrouvent vingt ans plus tard autour du journal Le Paresseux littéraire puis fondent ensemble la revue Ou bien, Feuille d’art et de littérature. Une histoire de destin et d’amitié, une jolie rencontre autour de l’art et de l’écriture.

Il s’agit, vous les avez peut-être reconnus pour certains, de Julie Nakache et de Pierre-Jean Truchot.

Fiches d’identité
Julie NAKACHE, née à Évreux en 1981. Vit à Angoulême où elle enseigne Les Lettres. A écrit quatre romans. Trois d’entre eux ont été publiés par les éditions d’écarts, le dernier, Une nuit noire et longue est paru en 2020 aux éditions Le temps qu’il fait. Elle écrit aussi pour la jeunesse en partenariat avec des artistes dont elle est proche, Cécile Vallade et Marie Caillou. Publie des nouvelles en revues. Depuis maintenant un an, Julie écrit de la poésie. Premier recueil édité par les éditions d’écarts, deuxième recueil par Les petites allées.

Pierre J. TRUC de son nom d’artiste ou Pierre-Jean TRUCHOT, né dans la Nièvre. Vit aussi à Angoulême où il enseigne la philosophie. Auteur de L’art d’oublier aux éditions de L’Harmattan. A écrit de nombreux articles sur la pensée et l’esthétique de Bergson, sur la relation textes-images, sur la philosophie de l’art au XVIIIe siècle. Publié par différents éditeurs pour des ouvrages toujours en lien avec l’art car Pierre J. Truc est aussi affichiste. Pratique l’art du collage. Glane, au fil de ses promenades, des affiches dans la rue qu’il assemble et colle avec diverses techniques de collage pour composer des tableaux et en faire des œuvres d’art à part entière.

Précommande et informations pratiques
Les éditions du Passavant ont envie de vous faire découvrir cette belle rencontre artistique. Explosif ! Plaisir garanti, de bons moments en belle compagnie se profilent pour l’été 2022…

N’attendez plus ! Le tirage est limité à 150 exemplaires. Les quinze premiers seront numérotés et accompagnés d’une carte postale. Cliquez simplement ici. Paiement sécurisé par carte bancaire ou via PayPal. Si vous préférez régler par chèque, téléchargez le bon de précommande disponible là. Vous recevrez votre livre fin juin 2022.

Caractéristiques techniques
Format : 18×18 cm
40 pages, broché
Prix de vente : 21 euros

Le livre contient poèmes & œuvres artistiques

Les éditions du Passavant accordent un soin tout particulier à l’impression et à la confection des ouvrages. Papier de qualité. Pour ce livre qui mêlent images et poèmes, poèmes et images, les éditions du Passavant ont choisi, pour l’occasion, de confier ce travail d’impression à l’imprimerie F. Paillart.

Vient de paraître

Les éditions du Passavant sont heureuses d’accueillir Pierre Louarn avec un livre intitulé Retour sur baie. L’auteur a grandi face à la baie d’Audierne dans le Finistère. Est-ce important de le mentionner ? Oui, peut-être bien car parfois certains lieux s’impriment en nous pour toujours et restent, telle une présence qui nous accompagne.

Vous découvrirez une écriture au diapason avec la mer, comme un accord passé entre l’auteur et le paysage maritime dont il est assurément imprégné. Car Pierre Louarn a composé des chansons qu’il a mises en musique et interprétées au sein d’un groupe avant d’écrire des poèmes et il a trouvé là, dans la poésie, une autre musicalité qu’il nous donne à entendre ici.

L’îlot

Halte-là
Je m’y échoue

Finalement, tout est question de frontières
Celles qui inventent
L’ilot est là
Pointé d’un long trait de lumière
Transperçant le brouillard
J’ai posé le pied sur une terre stable
Je voudrais des enfants
Un petit jour
Une ornière
Des lignes et des repères
Définissant
L’esprit
De ma géographie
Ne peut-on s’en défaire ?
J’ai défriché une agora
Mais l’espoir
Est solitaire
La terre indifférente
J’ai les mains creuses
Prêtes pour le désert

Le nom de Passavant désigne le passage latéral sur le pont d’un bateau, reliant l’avant à l’arrière, le long du cokpit et du roof.

Source : Larousse (de passer et avant).